Rechercher
  • BRIGITTE JANER

AIMER SON AGE


A chaque âge, son expérience.


A 20 ans, c'est le temps de l'insouciance, de la construction de son avenir, de la fête, on s'inquiète du regard des autres et de ce que les autres pensent,

A 40 ans, est venu le temps de la famille ou le désir d'en fonder une, de profiter des enfants et de se réaliser professionnellement,

A 50 ans, on arrive à une étape de notre vie où l'on se pose des questions sur sa vie ou pas. Les enfants ont grandi, les contraintes sont moindres voire différentes. On commence à penser à soi, à faire un rétro-planning sur ce que l'on a vécu et ce que l'on ne veut plus vivre ou accepter.


Puis, avec les années qui passent après 50 ans, vieillir est un vrai plaisir dès lors que l'on y associe plus de joie, plus d'envies, plus d'audace, plus de lâcher prise, plus de réalisation de soi. On mesure mieux, en avançant en âge, la valeur des liens affectifs. Les amis, la famille deviennent nos refuges les plus précieux. Il est temps d'apaiser les conflits et de profiter les uns des autres.

Pour atteindre ces deux derniers objectifs, bien souvent, un travail sur soi est nécessaire.

Pourquoi? tout simplement pour être bien avec soi-même, pour prendre de la hauteur, pour se libérer des blessures du passé, pour voir la vie sous un autre angle, pour retrouver confiance en soi, pour pardonner et accepter le passé, qui, comme son nom l'indique, est passé. En somme, pour continuer d'avancer au mieux dans la paix!

L'art de prendre de l'âge devient alors un art de vivre, s'agissant d'embrasser plus encore le présent.

On va alors vers l'essentiel pour aller vers le noyau de nous même, une exploration formidable, certes parfois douloureuse, mais courageuse et inévitable pour accéder à un bien être profond.


L'expérience devient alors un véritable trésor à valoriser.


En résumé, chaque âge est intéressant, et contribue à la construction globale de l'être si la pensée est évolutive et orientée vers l'ouverture. Dans le cas contraire, prendre de l'âge est un phénomène de rétractation, une seconde période de sa vie qui mène vers la maladie, la mort, redoutées par beaucoup.

Contrairement à l'image que veut bien donner la société, le "vieillissement" n'est pas à envisager sous les seuls aspects de la dépendance ou de la sénilité mais à envisager comme une renaissance. Une nouvelle vie empreinte de libertés choisies, de douceur de soi et pour soi, d'activités adaptées à nos envies, à nos capacités physiques, à une meilleure écoute de soi et de son corps.


Acceptez simplement l'aventure de votre âge!

...un peu comme l'arbre, sur la photo, qui, malgré les intempéries, grandit, se renforce et renaît à chaque saison.


Ménagez votre monture!


Pensez librement, sans vous laisser imposer ou influencer par les pensées des autres!


Appréciez l'essentiel!


Cultivez votre curiosité!

la connaissance fait grandir et nourrit.


Adaptez ce que vous avez envie de dire en tenant compte de l'âge de votre interlocuteur!


Comptez sur vous et soyez fièr(e) de vous humblement!


Souriez à la vie et VIVEZ pleinement!


Sentez-vous libre à réagir en notant vos commentaires, si vous le souhaitez. Je me ferai un plaisir de vous répondre toujours sur une note positive car la vie est belle, malgré ses épreuves. Et comme elle est précieuse, alors allons à l'essentiel et échangeons dans la bienveillance!


Au plaisir!




10 vues